NASHVILLE

Nashville, TN

Capitale d’état depuis 1843, Nashville est surtout connue mondialement pour être la capitale de la country-music attirant plusieurs millions de visiteurs par an, fans ou simples curieux. La fragile palissade de la réplique de Fort Nashborough datant de 1779 illustre les timides débuts de la ville succédant à un établissement français. Elle se développa au bord de la Cumberland en étant le terminus septentrional de la Natchez Trace, la route des marchands de coton qui remontaient de Natchez au Mississippi après avoir acheminé les balles du précieux chargement par la voie fluviale.

Grâce à Eddy et Johnny, ou au film éponyme de Robert Altman, on a pu se familiariser avec cette Amérique ordinaire et quotidienne, souvent bien pensante, chantée depuis les années 1920. Ici, la musique est le (show) business n°1 que ce soit avec des institutions comme le Country Music Hall of Fame ou le Grand Ole Opry mais aussi et surtout avec une myriade de petits clubs et de bars à l’ambiance souvent chaude où se produisent les vedettes de demain.

L’activité n°1 de « Music City » est également surnommée « Nash Vegas ».
Immanquable, le Country Music Hall of Fame à l’architecture hautement signifiante est un « must ». Le va et vient entre la musique et les collections est particulièrement réussi. L’histoire du genre, de sa genèse à ses avatars actuels, est passionnante avec des stands d’écoute et des vidéos. Costumes, vêtements, instruments, disques, affiches, micros et photos, sont innombrables. Il y a même des automobiles. Des chanteurs et musiciens sont souvent là en chair et en os. On peut aussi graver son propre CD. Un bus emmène à l’historique Studio B de RCA sur Music Row, un mile au sud-ouest du centre, mais il faut une certaine imagination car le coeur de l’industrie du disque est surtout occupé par les sièges des grandes compagnies : Warner Bros, Mercury, Sony, etc. C’est néanmoins ici qu’enregistrèrent les plus grands dont Elvis.

Hatch Show Print, véritable institution nationale en activité depuis 1879, édite toujours des posters de promotion de concerts et de musique populaire et propose des affiches originales de rock & roll. Ernest Tubb Record Shop vend des disques, des partitions vintage et expose des costumes venus du Grand Ole Opry. Site originel du fameux programme radiophonique live à partir de 1943, le Ryman Auditorium, datant de 1892, est la véritable cathédrale de la country mais aussi du rock, du folk et de la pop US. Restauré en 1994 après 20 années d’interruption, il reçoit toujours les plus grands, de Dylan à Springsteen en passant par Neil Young, Cash et Presley.

Moins connu, le Musicians Hall of Fame rend hommage à tous les "sans grades" sans qui les stars n’existeraient pas. Logé dans un somptueux building art-déco, le Frist Center for the Visual Arts embrasse aussi bien la sculpture que la photographie.

Pour écouter de la musique, on a vraiment l’embarras du choix !
En ville, on peut écumer les bars honky-tonks de Lower Broadway, de Printers Alley, ou à l’ouest du centre, vers Elliston Place. Il faut suivre l’actu du moment en se procurant la presse spécialisée (Nashville Scene, AllThe Rage ou les éditions du week-end du Tennessean). Il se passe toujours quelque chose au Grand Ole Opry, et si vous êtes de passage le jeudi en été, assistez à « Dancin' in the District», des concerts en plein air ont lieu sur Riverfront Park.

© C.BUREAU